Cap sur l’iconique côte ouest australienne.

Vous préparez votre voyage en Australie Occidentale ? Découvrez notre sélection d’activités coup de coeur à faire au cours de votre roadtrip de Perth à Exmouth.

1/ Camper à Sandy Cape

46274700131_89a1ff7969_5k

Accessible en véhicule 2WD (non 4×4), la baie de Sandy Cape est située au nord de Jurien Bay. Elle est magnifiquement calme, propice à la brasse, au snorkelling, à la lecture et aux soirées romantiques. Protégée du vent et des vagues, elle est adaptée aux enfants car la plage descend en pente douce et permet la baignade en eaux peu profondes. Vous apprécierez sans doute le panorama depuis le haut de la dune, et pourrez trouver de nombreux endroits agréables pour admirer le coucher ou le lever du soleil.

Des emplacements de camping payants peuvent y accueillir caravanes, tentes et campervans. Il est de rigueur d’y apporter son eau potable, de faire très attention aux risques d’incendies et de ne pas laisser de déchet sur place.

2/ Chercher des Pinacles en forme d’animaux

p1340322_31336076797_o
p1340565_32403065748_o

Le désert des Pinacles est un ensemble de formations calcaires situé dans le parc national du Nambung à 200 km au nord de Perth, en Australie Occidentale. Classé « aire protégé » en 1967, il est devenu célèbre pour les australiens à partir de 1994. Aujourd’hui, les scientifiques ne sont toujours pas certains de l’origine des monolithes qui parsèment ce lieu. Plusieurs théories s’affrontent : vestiges de calcaire dissous ou encore fossiles d’arbres ou de racines, le mystère reste entier. Vous pourrez visiter le désert des Pinacles à pied ou en voiture, à la découverte des formes les plus insolites que vous pourrez trouver. Même si ce petit parc est un peu victime de son succès, il reste un lieu incontournable à visiter sur la côte Ouest de l’Australie.

Si vous avez de la chance, vous croiserez peut-être un lézard « Bobtail » à la langue bleue. Aussi appelés Scinques rugueux, ces spécimens mesurent de 45 à 65 cde long et sont de couleur variée, allant du gris au brun ou au marron. Leur queue est courte et épaisse, ressemblant à la tête probablement dans le but de tromper les prédateurs. Elle contient les réserves de graisse de l’animal, qui sont utilisées durant l’hibernation, en hiver. Ce sont des omnivores qui consomment diverses plantes mais également de petits invertébrés.

3/ Visiter le monastère de New Norcia

New Norcia New Norcia

Le monastère de New Norcia est situé à deux heures de route au nord de Perth. Il s’agit d’une ville monastique – la seule d’Australie – dirigée par des moines catholiques romains depuis sa création en 1847.

Chaque année, des milliers de visiteurs se rendent au sein de ce lieu unique, à la découverte de ses produits locaux et son architecture d’inspiration espagnole, au milieu du terrain desséché de la ceinture de blé de l’Australie de l’Ouest. Lieu de vie des moines bénédictins et attraction touristique durable, New Norcia est également une ville hantée par son passé.

Pendant plus de 100 ans, la ville a accueilli des institutions pour les jeunes garçons et filles aborigènes ainsi que des internats pour enfants blancs. Appelés « orphelinats », ces organismes ont été supervisés par la communauté bénédictine de New Norcia, qui fut épinglée des années plus tard pour abus sexuels sur enfants. La Commission royale d’enquête a découvert qu’un prêtre bénédictin sur cinq entre 1950 et 2010 était des agresseurs présumés d’enfants – le triple de la moyenne nationale des institutions catholiques.

Certains survivants pensent que la communauté bénédictine actuelle n’a pas suffisamment reconnu les abus qui se sont produits à New Norcia. Aujourd’hui, il règne en ces lieux une atmosphère troublante, étrange mélange de quiétude et d’austérité. L’odeur musquée des eucalyptus est très présente et les cris des cacatoès blancs et roses percent le silence.

4/ Randonner sur le mont Lesueur

Mont Lesueur Mont Lesueur

Mont Lesueur

Les passionnés de botanique trouveront leur bonheur au coeur du Lesueur National Park. Situé à 50 km au nord de Cervantes, ce paradis recèle 820 espèces de plantes, la plupart rares et endémiques, tels le banksia de Lesueur (Banksia tricupsis) et le grevillea du Mt Lesueur (Grevillea batrachioides). Au début du printemps, le sol aride se recouvre d’un tapis de fleurs sauvages. Le parc Lesueur est aussi l’habitat du cacatoès de Carnaby, une espèce menacée. Une route de 18 km traverse le paysage, jalonnée de points de vue et d’aires de pique-nique. Nous vous conseillons vivement de braver la chaleur qui y règne pour entreprendre la marche de 4km aller-retour qui mène au sommet (plat) du Mont Lesueur et offre un panorama incroyable sur la côte.

5/ Visiter le musée de Geraldton

Géraldton est un passage obligé de tout roadtrip sur la côte ouest australienne. Avec ses 27 000 habitants, il s’agit de la plus grande ville d’Australie-Occidentale après Perth. La pêche à la langouste constitue sa principale source de revenu, mais elle accueille aussi une grande partie de l’activité minière et agricole de la région.

Bien que de nombreux navigateurs se soient arrêtés ou échoués sur les îles Abrolhos à 60 kilomètres à l’ouest de Geraldton au cours des XVIIème et XVIIIème siècles, on ne trouve pas trace du passage d’un européen autour du site de la ville. Le premier européen à avoir exploré la région fut George Gray en 1839. Dix ans plus tard, l’explorateur Augustus Charles Gregory découvrit du plomb dans le fleuve Murchison.  Le gouverneur Charles Fitzgerald décida de baptiser la mine de plomb Géraldine, qui donna son nom à ville de Geraldton née officiellement en 1850.

Face à l’Océan indien, le musée de Geraldton célèbre le riche héritage de la terre, du peuple et de la mer dans cette région du Mid West. Vous y découvrirez les anciennes formes de relief, l’histoire et la culture des Yamaji, ainsi que les paysages uniques de la région.

Plusieurs salles sont à visiter, avec une reconstitution remarquable de l’historique des naufrages sur la Batavia Coast et de la perte du HMAS Sydney lors de la Seconde Guerre mondiale. Les richesses archéologiques des quatre naufrages néerlandais ; Batavia, Gilt Dragon, Zuytdorp, et Zeewijk, sont exposés dans la galerie Shipwrecks. De plus, une vidéo en 3D émouvante relate l’histoire des navires HMAS Sydney (II) et HSK Kormoran, échoués à 2 500 m de profondeur au fond de l’océan.

6/ Randonner sur la côte de Kalbarri National Park

Kalbarri Coast Kalbarri Coast

45575448604_9216268b10_5k

Kalbarri est une ville située entre l’embouchure de la Murchison river et des falaises côtières impressionnantes. Son parc national s’étend jusqu’à 13 km au sud de la ville. Cette partie du parc offre de belles falaises en bord de mer, supposément vieilles de plus de 400 millions d’années, ainsi que des plages isolées, des spots de surf et d’observation de baleines. La force de l’océan a sculpté des formations rocheuses fragiles dans les falaises au sud de Kalbarri National Park. À Island Rock et Natural Bridge, vous pourrez observer la vue depuis les plate-formes sécurisés.

Il est également possible d’observer la faune locale (dauphins et baleines à bosses) du haut des falaises de Red Bluff qui surplombent l’Océan de plus de 100 mètres. En contrebas se trouve l’une des plages du parc les plus appréciées pour la baignade, le snorkelling et la pêche.

Nous vous conseillons de parcourir le Mushroom Rock Walk Trail au coucher ou au lever du soleil pour échapper à la chaleur torride et bénéficier des plus belles couleurs. Si vous avez une bonne heure devant vous, vous pouvez emprunter un chemin magnifique qui rejoint la Rainbow Valley depuis Mushroom Rock. N’oubliez pas d’emporter de l’eau et un chapeau.

7/ Se baigner dans la Murchison River qui parcoure le Kalbarri National Park

p1350411_46325527371_o
Après avoir parcouru la superbe Loop Walk de 9 km au cours du Kalbarri National Park que nous vous conseillons de faire au lever du soleil, un petit rafraichissement s’impose. Nous avons été ravis de découvrir un petit coin de paradis au creux des gorges de la Murchison River, accessible par le Z-Bend River Trail (2,6 km aller-retour) qui descend au plus près de l’eau. N’hésitez pas à continuer la balade en longeant la rivière dans le sens du courant pour arriver jusqu’à une succession de vasques propices à la baignade. En été, les températures peuvent grimper jusqu’à 50°C, il est donc très important de respecter les mesures de sécurités qui sont affichées sur chaque parking.

8/ Assister au repas des dauphins à Monkey Mia

Feeding the dolphins
Monkey Mia Dolphins

Monkey Mia est célèbre pour sa communauté de dauphins sauvages mais sociables. Chaque matin, ils parcourent la baie pour rejoindre la plage, saluer les touristes et demander un poisson. En 1960, les pêcheurs d’huîtres locaux avaient initié cette activité en lançant des poissons aux dauphins, gagnant ainsi leur amitié. Aujourd’hui, l’alimentation des dauphins est très contrôlée. Les rangers ne leurs donnent pas plus de 10% de leurs besoins en nourriture et afin qu’ils continuent de chasser et ne deviennent pas dépendants des humains. Audrey a été choisie pour donner un poisson au dauphin désigné par un ranger, qui a eu l’air de l’apprécier.

9/ Visiter l’ancienne demeure de François Peron

François Peron François Peron Whool

François Auguste Péron est un naturaliste et un explorateur français, né le 22 août 1775 à Cérilly et mort le 14 décembre 1810 dans cette même ville. Il occupa le poste de zoologiste dans l’expédition vers les Terres Australes menée par le capitaine Nicolas Baudin (1754-1803) à bord des vaisseaux Le Géographe et Le Naturaliste. Il est l’auteur d’Observations sur l’anthropologie (1800), et de certaines parties du Voyage de découvertes aux Terres Australes, pendant les années 1800, 1801, 1802, 1803 et 1804.

Vous avez peut-être déjà lu les romans de Tamara Mckinley comme la trilogie « Oceania » ou encore « La dernière valse de Mathilda » ? Si ce n’est pas encore le cas, nous vous les conseillons vivement. Ces romans peignent un tableau parfait de la période pionnière de l’Australie et vous emmènent au coeur de l’outback, plusieurs générations en arrière. Dans les années 1900, l’Australie était considérée comme l’El Dorado du bout du monde, une terre encore peu peuplée aux richesses infinies… De nombreux européens, y compris beaucoup de prisonniers sélectionnés contre leur gré, ont alors embarqué sur les bateaux pour une deuxième vie, rythmée par l’agriculture et l’exploitation minière.

Il est assez difficile d’imaginer les conditions de vie des animaux et des fermiers sur la terre rouge de l’outback, par plus de 45° degrès en été, mais pourtant, l’élevage de moutons a été la première activité agricole à se développer à grande échelle en Australie. La laine était d’une importance capitale pour l’économie australienne, à tel point que l’expression « l’Australie avance sur le dos de ses moutons » fait encore partie du langage commun.

Ici, à Francois Peron National Park, nous avons pu visiter une station d’élevage qui était encore en activité jusqu’en 1990.

10/ Observer les requins citrons depuis Eagle Bluff

Eagle Bluff
Eagle Bluff

La vue depuis la falaise d’Eagle Bluff, près de Shark Bay, est très belle. Ce panorama sur l’océan Indien est accessible via une mauvaise route en terre sur laquelle il faut rouler prudemment. C’est un endroit idéal pour observer les animaux marins qui viennent nager dans l’eau limpide et peu profonde de la baie. De bonnes jumelles seront nécessaire pour déterminer s’il s’agit d’une tortue, d’une raie manta, d’une sting raie, d’une raie guitare, ou encore d’un requin citron ou nerveux. En l’espace de quelques minutes, nous avons réussi à apercevoir trois spécimens de requins ainsi qu’une grande raie.

11/ Visiter l’aquarium de Shark Bay

Shark Lion fish

Le « Ocean Park Aquarium » est un aquarium écologique situé sur les rives immaculées du parc marin de Shark Bay en Australie-Occidentale. Des visites guidées passionnantes permettent d’aller à la rencontre des animaux marins qui sont secourus et soignés en ce lieu, et d’en apprendre un peu plus sur leurs modes de vie. Le bassin aux requins est sans doute le plus impressionnant d’entre tous. Le tarif de l’entrée est un peu élevé, mais nous n’avons pas hésité à dépensé les $27 requis sachant qu’ils sont principalement utilisés à des fins éducatives et environnementales. N’hésitez pas à vous rendre sur leur site internet pour en savoir plus.

12/ Visiter le musée de l’espace de Carnavon

Carnavon Space museum Carnavon Space museum

Carnarvon est une ville côtière d’Australie Occidentale située environ à 900 km au nord de Perth. Elle est située à l’embouchure du Gascoyne sur l’océan Indien et compte près de 5000 habitants. L’économie de la ville est principalement basée sur le tourisme de Shark Bay à proximité, l’agriculture avec la culture des bananes et des tomates, ainsi que la production de laine.

Pendant les années 1960, la NASA avait installé une station de poursuite dans le cadre de ses vols Gemini et Apollo. La station a été fermée et détruite au milieu des années 1970. Désormais transformé en musée, ce lieu retrace modestement le parcours des astronautes et des scientifiques qui ont participé à ces missions historiques. Nous avons adoré enfiler les costumes mis à disposition pour vivre l’expérience du lancement d’Apollo XI dans le simulateur ; c’est pourquoi ce musée fait définitivement parti de notre sélection d’activités à faire sur la côte ouest australienne.

Si vous aussi, vous êtes curieux d’en apprendre plus sur l’histoire de la conquête de l’Espace, nous vous conseillons de regarder les excellents films The Last Man Of The Moon (2014), disponible sur Netflix, qui retrace l’histoire de l’astronaute Gene Cernan ainsi que First Man de Damien Chazelle (2018).

13/ Nager avec les raies mantas sur le Ningaloo Reef

Manta Ray Clams

L’une des meilleures expériences sous-marines vécues par un plongeur est sans doute une plongée avec des raies Manta. Elle peuvent atteindre jusqu’à 8 mètres d’envergure et peser jusqu’à deux tonnes. Ces raies sont également parfois appelées « diables de mer » en raison de leurs deux excroissances en forme de corne autour de la bouche. La raie Manta est peut-être la plus grande raie de la planète, mais elle est considérée comme inoffensive.

Toutes les raies possèdent un corps plat, en forme de losange. Certaines espèces comme les sting rays possèdent des épines venimeuses qui peuvent infliger des blessures, ce qui les rend dangereuses. Cependant, les raies Manta ne possèdent pas ces épines à la base de leur queue. Leur surface dorsale est plus ou moins sombre avec des marquages pâles. Elles fréquentent régulièrement les stations de nettoyage du récif, et c’est là que les plongeurs peuvent les observer de près.

Nous beaucoup apprécié nager à leurs côtés durant une journée d’excursion sur le récif organisée par le centre de plongée écologique Ningaloo Reef Dive and Snorkel. Au cours de notre évolution dans l’eau, nous avons également rencontré des requins gris, des tortues marines et des dauphins.

14/ Bronzer à Coral Bay

Coral Bay
Coral Bay Coral Bay

Coral Bay est un agréable village côtier d’une centaine d’habitants, situé sur la côte de Ningaloo Reef à 1 200 km au nord de Perth et à 120km au sud d’Exmouth. Cette station balnéaire éco-responsable (l’électricité locale provient d’éoliennes) est une destination vacances plébiscitée parmi les australiens qui vivent autour de Perth. Coral Bay est ensoleillée la plupart de l’année et bénéficie d’un climat doux, sans humidité.

Contrairement à la Grande Barrière de Corail sur la côte Est, il n’est pas nécessaire de monter à bord d’un bateau pour se rendre sur celle de Ningaloo Reef. C’est le lieu rêvé pour les plongeurs car ses fameux récifs de Ningaloo Reef sont accessibles à seulement 200m du bord de la plage. Avec un simple masque et un tuba, nous y avons rencontré de nombreux animaux comme les chatoyants poissons perroquets, les requins gris, ou encore les palourdes géantes. La plage qui entoure la baie est magnifique, l’eau turquoise et le soleil ardent.

15/ Observer des bébés tortues à Exmouth

Turtle
Turtle escaping nest

Pour finir, vous aurez peut-être l’occasion de visiter le Jurabi Turtle Centre en journée pour étudier les cycles de la tortue et observer les traces de leurs petites pattes sur le sable. Revenez-y le soir pour observer les chéloniens en train de pondre et les bébés tortues (décembre-mars), sans oublier de rester à bonne distance et de ne jamais pointer une lampe ou un flash directement sur un animal. Des visites guidées sont accessibles certains soirs.

Nous espérons que nos conseils vous ont aidé à découvrir de nouvelles activités, et nous vous souhaitons de passer un voyage inoubliable en Australie-Occidentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *