Col du Marocaz – Rite de passage

Ce week-end j’ai passé trois jours en Savoie avec Vic à bourriner au Col du Marocaz,  un bon investissement puisque le dimanche j’enchaine mon premier 8a avec No limit. La voie attaque directement par le crux : il faut se mettre en place sur deux rasoirs douloureux et caler un pied droit loin dans un trou chelou, de là on se tend comme un slip pour choper une verticale plutôt grasse qu’il faut arquer comme un chacal pour monter les pieds. On ferme un peu le bras pour atteindre un mono douteux et le tour est joué. C’est alors que commence la partie difficile mentalement pour moi : une quinzaine de mètre qui tournent aux environ de 7b, un peu rési et plutôt technique. Grâce à la méthode en acier trempé que m’a trouvé Nico pour le haut, j’arrive au relais sans trembler, yes !

DSC03220

Le crux de No limit

 

Un an après le premier 7b et huit mois après le premier 7c je coche No limit 8a, mais regardez ce nom « No limit » en français « pas de limite », coïncidence ? Je ne crois pas ! Blague à part, 8a c’est un peu le rite de passage à l’âge à adulte de la tribu des suceurs de spits. C’est un nouveau chiffre donc une nouvelle barre dans l’imaginaire du grimpeur, celle-là je l’ai savourée car c’est très probablement la dernière que je franchirais. Tous les membres de la tribu courent après les cotations, mais pourquoi ? Selon moi deux raisons principales : pour la satisfaction d’avoir repoussé ses limites personnelles et pour la reconnaissance des autres membres de la tribu. Ridicule diront certains ? Mais qu’importe tant qu’on y prend plaisir, on assume. La satisfaction d’enchainer cette voie m’a également fait réfléchir à la manière dont j’appréhende ma pratique. Sans vouloir rentrer dans un débat stérile façon Camp to camp sur utilité / la subjectivité des cotations, je constate qu’avec la progression, c’est ma motivation qui grandi. Plus motivé à m’entrainer, plus motivé à essayer des voies dures. Mais aussi et surtout plus motivé à voyager, plus motivé à m’essayer à de nouveaux styles, plus motivé à passer du temps avec les copains en falaise tout simplement.

Mon plaisir a été d’autant plus grand que je me suis vraiment beaucoup investi ces huit derniers mois pour continuer à progresser. A mes débuts j’ai vite compris qu’il ne faudrait pas compter sur le talent, arrivé à 7b/c ne voulant pas attendre d’avoir emmagasiné 15 ans d’expérience, ni d’être touché par la grâce divine j’ai décidé de commencer sérieusement à m’entrainer. Entendez par la passer des séances entières sur la poutre et le Güllich, suivre un programme, finir des circuits rési allongé sur le tapis à voir des étoiles etc… Mais qui dit entrainement dit aussi baisse des perfs en falaise pendant plusieurs mois, baisse de moral, j’ai eu de bons coup de blues où je me disais que ça ne marcherait pas, que je perdais mon temps. Mais avec ma chérie pour me motiver et Victor pour me secouer les puces j’ai gardé et le cap et ça commence à payer. Cette croix m’a vraiment soulagé, je me dis que je n’ai pas perdu des mois à m’entrainer à la Piscine et à la Halle Chartreuse plutôt que d’aller m’amuser à EV.

Image1

La Piscine fournisseur de fibre musculaire depuis 1991

 

P1140727

La taverne de l’Ours de Savoie

 

Il semblerait que pour Vic aussi l’entrainement ne va pas tarder à porter ces fruits puisqu’à chaque séance il progresse dans son projet Marocazien Je grimpe donc je fuis 8b+. En attendant il s’offre Assez d’essais 8a aux Saillants au premier essai sous la pluie !

DSC03212

Je grimpe donc je fuis 8b+ un « test-piece » de rési

 

DSC03237

L’essai de Kosovar dans Assez d’essais 8a

 

 

Catégorie(s) : France, Rhône Alpes
Publié le 20.05.2015 à 09:52

Laisser un commentaire

2 Commentaires :

  1. Bon résumé, il ne te reste plus qu’à acquerir de l’expérience justement…
    pour Victor la seule solution c’est de perdre 5kg minimum et il pourra résister plus longtemps…
    a+

  2. Tu as tout à fait raison, le premier 8a c’est comme la première fois au lit, ça fait de toi un homme mais ça ne fait pas de toi un bon coup pour autant ! Pour devenir un bon coup il faut de l’expérience : CQFD 😉

Laisser un commentaire

(Obligatoire) (Obligatoire, mais ne sera pas affiché) (facultatif)