Randonnée dans le Mercantour | Les lacs de Morgon-Lausset

Le 15 août. On aime bien cette journée, estivale et surtout fériée.
Le 15 août, on venait tout juste de terminer l’aménagement du Verti’Van ! Un Ford Transit Connect H1L2 tout équipé pour des dodos d’aventuriers. Autant vous dire que c’était l’occasion rêvée d’aller parcourir les routes des Alpes, et surtout concrétiser un petit projet rando que nous avions en tête depuis un moment : Le Mercantour.

Ce parc national franco-italien est célèbre pour ses oiseaux et autre faune sauvage, ses paysages vierges et ses sommets vertigineux ; nous voulions nous en assurer de nos propres yeux. Une déconnexion totale, du calme, c’est tout ce dont nous avions besoin pour passer quelques jours merveilleux.

P1180093

Sur conseil d’amis avisés, nous choisissons donc un point de chute parmi les dizaines d’endroits du parc : Saint Delmas le Selvage, dans la vallée de la Tinée. Choix difficile à vrai dire.

P1170961

Au départ, nous avions visé quelques points éparses sur la carte IGN, après visionnage des sublimes photos sur Google… Le lac d’Allos ? la vallée des Merveilles et ses gravures historiques,…? Le mont Bégo ? Nous pensions naïvement qu’en 4 jours, l’ensemble était largement faisable. Sauf que, bien entendu, c’était sans compter sur les chaînes montagneuses séparant les différentes vallées, rendant l’accès des départs distant de plusieurs heures de route… Bref ! Il faut choisir !

L’objectif : aller à la rencontre du dépaysement sans difficulté, et trouver un sentier sauvage nous permettant de récupérer de la fatigue causée par les trop nombreuses heures travaillées pendant la semaine. Avec de la fraîcheur  et des animaux… :) Direction les lacs de Morgon !

Lacs Morgon

L’itinéraire retenu est parfait : au départ du hameau de la Pra, il constitue d’une boucle d’environ 5h30 de marche dont 3 heures de montée, avec seulement 850 de dénivelé pour arriver jusqu’au plus haut des lacs de Morgon. Le chemin traverse le vallon du Salso Moreno, l’immense plateau de Morgon et offrira a nos yeux une succession de lacs et de reliefs aux couleurs chatoyantes.

Départ, donc, en début de matinée, après une bonne nuit de sommeil dans notre hôtel 5 milliards d’étoiles, au hameau de la Pra.

P1170975

Les petites cascades présentent au fond du vallon de Salso Moreno contribuent à donner le ton, l’ambiance est assez magique.

P1170964

Au début, nous nous frottons à la météo capricieuse et réalisons quelques danses du soleil entre deux prises de vues avec la GoPro, perchées sur son stabilisateur optique motorisé. Les bloggeurs sont friands de technologies ! On a même emmené le drône qui finalement ne volera pas, ces derniers étant tout simplement interdits dans le parc côté français.

P1180053

Après à peine 1 heure de montée en lacets, nos yeux dépassent la crête, et nous arrivons sur le plateau de Morgon. Une immensité naturelle et désertique, surplombée par la grande crête de la Tour, frontière entre les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-Maritimes.

P1180050

Quelques marmottes sont au rendez-vous !

P1180045

Et des petits crocus pointant leur nez également.

P1180034

On continue la montée tranquillement au milieu de ces couleurs vives et chaudes, pour finalement arriver jusqu’au premier des lacs de Morgon.

P1180088

De belles crêtes rocheuses, frontières avec l’italie, surveillent les eaux émeraudes des 7 lacs de Morgon.

P1180106

Après un pique nique bien mérité, la redescente est agréable et traverse les 3 lacs Laussets. La vue est très dégagée sur les vallées environnantes !

P1180160

Quelques centaines de mètres au dessus de la Pra, la végétation se densifie et les sapins envahissent les espaces vierges pour le plaisir des yeux et des animaux.

Le lendemain, des courbatures aux pattes, nous décidons de prendre la route et de rallier les Alpes du Nord, en passant faire une petite session de grimpe à la Rue des Masques sur la commune de Guillestre, près de Mont-Dauphin….

Et aussi, pourquoi ne pas passer faire un petit coucou à Caroline, la soeurette de Jérémie, dans son repère d’été à Montgenèvre ? C’est à peine à 3 heures de route supplémentaire :-) Quand on a un si beau Van, on ne compte pas les kilomètres.

20900937_1790845017872236_7228960234984969412_o

C’est alors parti pour un sacré semi-tour des Alpes. Le plus impressionnant de cette route, c’est sans aucun doute le Col de la Bonette, le plus haut Europe !

P1180220

Imaginez la montée en voiture à 2 900 mètres d’altitude, au milieu de paysages désertés par la faune et la flore.

P1180256

Le seul obstacle rencontré est un troupeau de moutons en plein déplacement… Ils sont quelques centaines à traverser et ça vaut le coup d’oeil, non ?

P1180232

Nous qui ne sommes pas pro tourisme  « Michelin » comme nous l’appelons, avons été totalement séduits par ces routes qui traversent le parc.

P1180277

A chaque coin de virage, un lac. On en profite pour se ressourcer, faire quelques clichés et continuer la remontée vers le nord…

A suivre !

 

Catégorie(s) : France, PACA, Rhône Alpes
Publié le 15.08.2017 à 08:31

Laisser un commentaire

(Obligatoire) (Obligatoire, mais ne sera pas affiché) (facultatif)